INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Volta Ciclista a Catalunya

Arne Marit (2ème) frôle la victoire

Le sprinteur belge obtient le premier podium World Tour de sa carrière. Ce jeudi 21 mars, Arne Marit a décroché son premier podium sur une épreuve World Tour en terminant deuxième sur la quatrième étape du Tour de Catalogne, pressentie comme l’unique véritable opportunité pour les sprinteurs.

Tous dévoués à la cause du sprinteur belge, ses coéquipiers grimpeurs ont tour à tour maîtrisé l’échappée. Simone Petilli, Rein Taaramäe et Louis Meintjes ont neutralisé les fuyards pour permettre une arrivée groupée à Lleida.

Kevin Colleoni, Francesco Busatto et Lilian Calmejane ont négocié les derniers kilomètres à travers les nombreux aménagements urbains. Idéalement positionné dans la dernière ligne droite, Arne Marit a surgi le long des barrières pour échouer à une roue de la première place. 

C’est le deuxième podium de la saison pour Arne Marit, qui avait également pris la deuxième place au sprint sur le Tour de Valence en février.

« Comme l’année dernière, en concertation avec la direction sportive nous avons décidé d’inclure le Tour de Catalogne à mon programme. C’est une épreuve qui rassemble un grand plateau de grimpeurs et je savais pouvoir jouer la victoire sur les étapes de plat comme aujourd’hui. Mais pour arriver jusqu’à cette quatrième étape, j’ai vécu trois journée difficiles en montagne. C’est pourquoi je suis heureux de m’être surpassé pour délivrer cette deuxième place. Quand on passe si près du succès, on veut évidemment plus. C’est normal. Mais je peux me réjouir de ce premier podium sur une épreuve World Tour. » « J’avais sans doute les jambes pour faire mieux, car j’ai produit mon sprint en deux temps en raison d’un moment d’hésitation. Je teins à remercier mes coéquipiers pour la confiance qu’ils m’ont accordée aujourd’hui. Tous, sans exception, se sont livrés à ma cause du premier au dernier kilomètre. Louis Meintjes s’est même porté à l’avant du peloton pour ramener l’échappée et grâce à Lilian Calmejane, j’ai été en mesure d’aborder les 500 derniers mètres en position idéale. Demain, on retrouve un parcours vallonné, même si un sprint n’est pas exclu, auquel cas nous serions intéressés de contrôler. »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner