INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Brussels Cycling Classic

Biniam Girmay enchaîne son troisième podium consécutif

Ce dimanche 2 juin, Biniam Girmay a décroché un nouveau podium en remportant le sprint pour la deuxième place de la Brussels Classic, sa dernière course avec Intermarché-Wanty avant le Tour de France.

L’équipe wallonne s’était entièrement dévouée au vainqueur du Circuit Franco-Belge mercredi dernier, qui a ouvert lui-même les hostilités lors du deuxième passage sur les pavés du Kapelmuur et du Bosberg, principales difficultés de la classique de 218 kilomètres, où figuraient également la Zavelstraat et le Congoberg. 

Deux accélérations qui ont permis d’isoler un groupe d’une trentaine de coureurs en tête de la course à 45 kilomètres de l’arrivée. Au sein de ce groupe, Mike Teunissen, Laurenz Rex et Dion Smith accompagnaient Girmay et assuraient un rythme élevé pour empêcher le retour du reste du peloton. Longtemps distant à moins d’une minute, ce peloton n’est jamais rentré grâce au travail des Intermarché-Wanty à l’avant, et la contribution de Gerben Kuypers et Francesco Busatto pour entraver la poursuite.

Au sortir de la dernière difficulté de Heiligekruiswegstraat, Jonas Abrahamsen a profité d’un moment de flottement pour s’extirper du groupe de tête et s’imposer en solitaire. Derrière, la World Team wallonne a guidé Biniam Girmay qui remporte le sprint de la deuxième place, arrivé à seulement quatre secondes du vainqueurs. Après sa deuxième place au Rund um Köln et son succès au Circuit Franco-Belge, Girmay obtient son troisième podium en l’espace d’une semaine.

« Nous étions au départ avec l’ambition de gagner, et nous avons couru dans ce sens. Au final, il faut reconnaître que Jonas Abrahamsen était très fort. Il a attaqué au moment opportun, alors que tout le monde était épuisé, et il a eu les jambes pour tenir jusqu'au bout malgré tous nos efforts pour réduire l'écart. Mais je peux être satisfait de mes sensations sur les principales difficultés et ce troisième podium consécutif. Tout se passe à nouveau comme prévu après ma malchance durant le printemps et sur le Giro. Ces dernières semaines, j’ai pu renouer avec le sentiment de courir pour la victoire, ce dont j’avais envie depuis un moment. L’équipe affiche une attitude combative à chaque course, c’est un moteur pour moi. Je me sens au top physiquement et mentalement. Je vais poursuivre ma préparation pour le Tour de France chez moi, en altitude, et me rendre au Grand Départ à Florence d'ici trois semaines avec cette excellente condition. »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner