INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Critérium du Dauphiné

Georg Zimmermann triomphe à Crest-Voland

Ce vendredi, Georg Zimmermann a remporté la sixième étape du Critérium du Dauphiné au terme d’une échappée menée de façon magistrale. Déjà à l’attaque la veille, l’Allemand de 25 ans est retourné à l’offensive pour décrocher le premier succès en World Tour de sa carrière, et le premier pour la formation de Jean-François Bourlart cette saison.

Pour la deuxième étape consécutive donc, Zimmermann avait intégré la bonne échappée qui avait mis plus d’une heure à se constituer. Ce groupe de tête de 14 coureurs a bénéficié d’une avance maximale d’un peu plus de 3 minutes, une avance qui s’est réduite à 2 minutes à l’entame du Col des Aravis, l’avant-dernière difficulté située à 30 kilomètres de l’arrivée.

Un à un, les compagnons de fuite de Zimmermann ont cédé dans les pourcentages du Col d’Aravis, et l’Allemand a basculé en tête avec Jonathan Castroviejo (INEOS) et Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) après avoir habilement géré son effort. Ce trio a finalement abordé les dernières pentes vers l’arrivée de Crest-Voland avec une avance d’une minute et demi.

Parti à l’attaque à 2 kilomètres du but, Zimmermann est parvenu à creuser un écart, mais pas suffisant pour se défaire de Burgaudeau qui l’a rejoint peu après la flamme rouge. Avec ses tripes, l’Allemand a réussi à déborder le Français au sprint, pour triompher devant plus de 60 sponsors de l’équipe wallonne. Il décroche sa deuxième victoire chez les pros après le Tour de l’Ain 2021, et la douzième de la saison pour Intermarché-Circus-Wanty.

Dans la lutte pour le classement général, Louis Meintjes a répondu présent avec les favoris et occupe la onzième place avant d’aborder deux grosses étapes de montagne.

« J’ai du mal à réaliser ce qu’il vient de se produire. Je n'ai pas les mots. Hier, je me sentais déjà très fort dans le groupe de tête, mais aujourd'hui toutes les pièces du puzzle se sont mises en place car le peloton nous a laissé un peu plus de champs. Quand j'ai vu que Burgaudeau allait me rejoindre après mon attaque, j'ai ralenti pour récupérer en vue du dernier kilomètre, plus plat. J'ai fait confiance à mon sprint. Il a lancé tôt, mais j'avais encore de la puissance dans les jambes. J’ai suivi mon instinct, c'était le bon choix. Terminer premier ou deuxième, je savais que j’avais tout donné et que le résultat serait beau. Il est difficile de décrire ce que l'on ressent en franchissant la ligne d'arrivée en vainqueur. C'est un sentiment unique, qu’un coureur comme moi n’a pas beaucoup l’occasion de connaître. La dernière fois, c’était il y a deux ans. Je suis tellement heureux. Cette victoire sur le Criterium du Dauphiné est si belle, je suis heureux de l’offrir à Intermarché-Circus-Wanty, une équipe qui m’a toujours fait confiance sans m’imposer de pression. »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner