INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Ronde van Limburg

Gerben Thijssen s’impose sur ses terres

En ce lundi de Pentecôte, Gerben Thijssen a ajouté un nouveau succès à l’équipe Intermarché-Cirque-Wanty sur le sol belge en remportant le Ronde van Limburg au prix d’un sprint autoritaire. Le natif de Genk s’est imposé au terme de 203 kilomètres de course entre Hasselt et Tongres, dans sa région natale. 

Il récompense de la plus belle manière le formidable travail de ses coéquipiers qui ont controlé l’épreuve toute la journée, d’abord avec Thijs Aerts et Kevin Kuhn derrière l’échappée, et ensuite dans les trois tours du circuit local qui arpentait les ascensions pavées du Manshoven et Op de Kriezel. 

Propulsé par son train composé de Roel van Sintmaardensdijk, Loïc Vliegen, Baptiste Planckaert et Boy van Poppel,le sprinteur de 24 ans a parfaitement négocié le dernier virage aux 200 mètres pour dépasser Tim Merlier et devancer Caleb Ewan, les deux hommes qui l’avaient précédé deux jours plus tôt sur la Van Merksteijn Fences Classic.

C’est la troisième victoire de Thijssen cette saison, lauréat du Grand Prix Monseré et de la Bredene Koksijde Classic, et la onzième pour la formation de Jean-François Bourlart, qui vient récemment de célébrer le succès de Mike Teunissen au Tour de Norvège.

« Cette victoire est spéciale. Gagner le Ronde van Limburg, en tant que Limbourgeois, c’est un rêve pour moi. C’est ici que j’ai grandi, c’est ici que je me suis entraîné durant de longues années. Jamais auparavant je n'ai reçu autant d'encouragements au bord de la route. Ce soutien du public, je le perçois de plus en plus sur les courses, il me procure une motivation supplémentaire. Je suis tellement reconnaissant envers mes équipiers qui ont réalisé un travail incroyable du premier au dernier kilomètre. J’en ai eu les frissons. Je n’avais pas les meilleures sensations aujourd’hui, mais je voulais à tout prix les récompenser. Après l’énorme boulot en tête de peloton de Thijs Aerts et Kevin Kuhn, j’ai été parfaitement mis sur orbite par Roel van Sintmaartensdijk, Loïc Vliegen, Baptiste Planckaert et Boy van Poppel. »

« Boy a joué un rôle décisif, par ses encouragements et ses conseils. Il voulait que je prenne le dernier virage à l’extérieur pour ne pas perdre de vitesse à la relance. Quand j’ai vu Tim Merlier prendre l’intérieur, je savais qu’il fallait lancer le sprint sans calculer. Après ma déception samedi, ma pointe de vitesse est récompensée par la victoire aujourd’hui. J’ai démontré que je pouvais aussi m’imposer sur un sprint de pure puissance, en légère montée. C’est la plus belle récompense pour mes équipiers, ensemble nous formons la meilleure équipe du monde. C’est ma troisième victoire cette saison. Je suis gonflé à bloc pour mes prochaines rendez-vous avec des opportunités de sprint : Heiste Pijl, Elfstedenronde, Tour de Belgique et le championnat de Belgique où je veux concourir pour le podium. »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner