INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Brabantse Pijl

Impressionnante 14ème place pour Francesco Busatto dans le lourd Brabantse Pijl

Dimanche, Intermarché-Circus-Wanty a clôturé sa campagne des flandriennes avec un top 10 sur Paris-Roubaix. Au cours des deux prochaines prochaines, la formation de Jean-François Bourlart enchaînera avec les classiques ardennaises.

Dans l’ordre, la World Team disputera d’abord la Brabantse Pijl ce mercredi (12 avril), puis Amstel Gold Race (16 avril), la Flèche Wallonne (19 avril) et terminera avec Liège-Bastogne-Liège (23 avril), où la World Team avait décroché son premier podium sur un Monument l’an dernier.

Pour ces quatre classiques, un noyau de neuf coureurs sera réparti dans des sélections de sept hommes: Lilian Calmejane, Rui Costa, Dries De Pooter, Kobe Goossens, Tom Paquot, Lorenzo Rota, Dion Smith, Loïc Vliegen et Georg Zimmermann.

Ce samedi, Circus-ReUz-Technord sera au départ de la version U23 de Liège-Bastogne-Liège. Les six coureurs qui viennent de conclure la première course à étapes de la saison évolueront à nouveau sous la direction de Kévin Van Melsen : Francesco Busatto, Alexy Faure, Tim Rex, Dylan Vandenstorme, Jelle Vermoote et Obie Vidts. 

Avant cela, Busatto et Vermoote rejoindront Calmejane, De Pooter, Paquot, Smith et Vliegen pour disputer la Brabantse Pijl ce mercredi, qui se tiendra sur son parcours traditionnel entre Louvain et Overijse. Après 120 kilomètres, les coureurs entameront quatre tours avec les ascensions de Hagaard, Hertstraat (pavée), Moskesstraat (pavée), la Holstheide et la fameuse chicane qui mène à l’arrivée dans Overijse.

« Ce mercredi, je serai au départ d’une course en Belgique pour la première fois depuis 2021. Qui plus est au sein d’une équipe belge, je serai doublement motivé. Partout où elle évolue, l’équipe Intermarché-Circus-Wanty est très appréciée. Mais ces deux prochaines semaines seront encore plus spéciales, devant ce public qui nous encourage derrière la télévision quand nous sommes à l’étranger. Les supporters savent que nous sommes proches d’eux, toujours disponibles, prêts à signer des autographes ou poser pour des photos et ainsi leur offrir un souvenir. Porter les couleurs de cette équipe me procure beaucoup de plaisir. »

« Pour la première fois de ma carrière, je ferai les quatre classiques ardennaises dans la même saison. C'est un avantage de rester deux semaines en Belgique pour bien gérer ces compétitions difficiles. Je pense notamment à la difficile Amstel Gold Race. Il faut connaître le tracé dans les moindres détails et savoir quel comportement adopter en course sur ce genre d’épreuve. Pour nous préparer au mieux, nous avons prévu plusieurs reconnaissances en équipe. »

« La Brabantse Pijl est une classique plus ouverte que la Flèche wallonne ou Liège-Bastogne-Liège, ce qui n’est pas pour me déplaire. Dans ce genre de course, il ne faut jamais s’avouer vaincu car le scénario n’est pas écrit à l’avance comme sur la Flèche ou à Liège. D’autant plus que ce mercredi, la pluie et du vent sont attendus. J’espère être devant, même s'il est difficile de savoir où je me situe aujourd'hui après un Tour du Pays Basque difficile marqué par une chute dans l'étape d'ouverture. »

« Jusqu’à présent, je suis satisfait de mes premiers mois de la saison. J'ai terminé à plusieurs reprises dans le top 20 sur des courses d'un jour ainsi que sur Paris-Nice. Mes multiples échappées et ma seizième place au classement final de cette course World Tour me donnent de la confiance. J’ai la conviction de pouvoir décrocher un beau résultat. Nous verrons si cela est possible dès ces prochaines semaines sur les Ardennaises. Quoi qu'il arrive, je suis prêt à tout donner pour mon équipe ! »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner