INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Giro d'Italia

Lilian Calmejane s’empare du maillot de grimpeur

Dès l’entame de cette 107ème édition du Tour d’Italie, Intermarché-Wanty s’est emparé d’un maillot distinctif grâce à Lilian Calmejane, en tête du classement de la montagne à l’issue de la première étape de ce samedi 4 mai. 

Accompagné par cinq autres coureurs peu après le baisser de drapeau, Calmejane a habilement géré son effort sur cette étape de 140 kilomètres entre Venaria Reale et Turin, qui comportait trois difficultés répertoriées : Berzano di San Pietro, le Superga et le Colle della Maddalena, avec le sommet de cette dernière trônant à moins de 20 kilomètres de l’arrivée.

L’échappée de Calmejane a manœuvré avec une avance maximale de quatre minutes sur le peloton, tandis que les coureurs du classement général étaient décidé à se jouer les honneurs sur cette étape inaugurale. Après avoir marqué deux points au sommet de Superga, Calmejane est parti en duo avec Amanuel Ghebreigzabhier à environ 50 kilomètres de l’arrivée. Et bien que l’avance était passée en-dessous de la minute au pied du Colle della Maddalena, Calmejane a tenu bon, et franchi le sommet en tête pour marquer 18 points.

Le Français est même parvenu à résister à l’avant de la course jusque dans les 10 derniers kilomètres. Avec un total de 20 points au classement de la montagne, le Français s’empare du maillot bleu, une première pour la World Team wallonne sur le Giro.

« Mon objectif en intégrant l'échappée aujourd'hui était d'aller le plus loin possible dans la finale. La collaboration avec Amanuel Ghebreigzabhier était bonne, car il partageait la même intention. Alors que nous avions encore près de 4 minutes d'avance à 40 kilomètres de la fin, j'ai cru qu’il était possible de survivre longtemps et de rejoindre les meilleurs coureurs du peloton dans la phase finale. J'ai tout donné dans la montée du Colle della Maddalena, car je savais que le premier au sommet serait assuré du maillot de la montagne. Je n'ai pas envisagé la victoire d'étape en raison de mon avance trop faible au sommet. Si l’entente avait été meilleure dans le groupe qui m'a rattrapé dans les 10 derniers kilomètres, la huitième place aurait pu être le meilleur résultat possible. Ma performance du jour confirme les bonnes sensations des dernières semaines en course et à l’entraînement. Ce maillot de la montagne constitue un début de Giro fantastique et plein d'espoir pour la suite. Je veux encore montrer beaucoup de belles choses et qui sait, peut-être réaliser mon rêve de remporter une étape et compléter la trigolie. »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner