INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Trofeo Calvia

Rui Costa : « Je ne pouvais rêver meilleur début »

Alors qu’il effectuait ses débuts sous les couleurs de l’équipe Intermarché-Circus-Wanty, le Portugais Rui Costa s’est imposé ce mercredi à l’occasion du Trofeo Calvia, première des cinq manches du Challenge de Majorque. 

L’ancien champion du monde a réalisé la course parfaite. Parti en contre-attaque derrière deux rescapés de l’échappée matinale aux environs de la mi-course, il était accompagné par Kobe Goossens dans un groupe où figuraient notamment quatre coureurs de la formation Soudal-Quickstep.

Rui Costa s’est alors isolé avec l’un d’entre eux, Louis Vervaeke, dans le but de faire la jonction sur le duo de leaders. C’était chose faite à 20 kilomètres de l’arrivée, l’écart sur le premier groupe de poursuite était alors de 50 secondes.

In extremis, Rui Costa et le groupe de tête ont su résister au retour des poursuivants pour se jouer la victoire au sprint. Costa s’impose devant Vervaeke, Goossens termine septième comme l’an dernier sur cette même épreuve.

Le Portugais lève les bras pour la première fois de puis 2020 et son titre national sur route. Il ouvre le compteur de la formation de Jean-François Bourlart, comme Biniam Girmay l’an dernier, sur les terres majorquines.

« Une nouvelle équipe, un nouveau maillot et une victoire pour mon premier jour de course de la saison ! Mon premier succès en trois ans me rend si heureux, je ne pouvais rêver meilleur début avec Intermarché-Circus-Wanty ! Les conditions météorologiques ont rendu la tâche très difficile, avec beaucoup de vent, de pluie et des températures froides. La dangereuse descente du demi-parcours du Coll de Soller a provoqué une explosion dans le peloton, ce qui nous a permis à Kobe Goossens et moi de nous échapper du peloton avec un groupe de dix coureurs. Kobe et moi étions confiants, même face à quatre de Soudal-QuickStep, entre autres. Dans la finale, j'ai fait confiance à mon instinct et je suis sorti vainqueur de la course. Je ne pensais qu'à la victoire et même si le groupe de poursuivants est revenu très près dans le dernier kilomètre, je suis toujours resté calme et je n'ai jamais regardé en arrière. Ça me remonte le moral de pouvoir enfin montrer que je n'ai jamais oublié comment gagner. La magie vient sans doute de ma nouvelle équipe, avec un groupe fantastique de coéquipiers et du staff pour m’entourer. Ce soir nous célébrerons ensemble ce moment important pour moi ! »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner