INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Giro d'Italia

Sven Erik Bystrøm (6ème) : « Notre début de Giro est encourageant »

Pour la deuxième journée consécutive, l’équipe Intermarché-Circus-Wanty s’est hissée dans le top 10 d’étape sur le Tour d’Italie, cette fois de l’œuvre de Sven Erik Bystrøm ce lundi au terme de la troisième étape.

Le Norvégien a participé à l’emballage final au sein d’un peloton écrémé, en raison des deux ascensions comprises dans la dernière heure de course : la Valico dei Laghi di Monticchio (3 km à 6,5%) et Valico La Croce (3 km à 6%), dont le sommet trônait à 30 kilomètres de l’arrivée.

Environ quarante coureurs se sont présentés pour la victoire à Melfi, au bout de cette étape usante de 213 kilomètres couverte en cinq heures. La pluie a fait son apparition en deuxième moitié de course et provoqué plusieurs chutes, dont celle sans gravité de Rein Taaramäe dans la descente de l’ultime difficulté. 

Protégé par Laurens Huys jusque dans les derniers hectomètres, Bystrøm a été en mesure de concourir pour la victoire et s’est classé sixième, son deuxième top 10 sur un Grand Tour, et le premier sur le Giro alors qu’il découvre l’épreuve. 

La World Team wallonne décroche un troisième top 10 en deux jours, au lendemain des 4ème et 8ème places de ses sprinteurs Arne Marit et Niccolò Bonifazio.

« Les sensations sont vraiment bonnes depuis le début du Giro, et cela s’est traduit dès le contre-la-montre inaugural où j’ai réalisé un temps correct. L’étape d’aujourd’hui me convenait assez bien, avec un sprint en petit comité. Je suis venu sur ce Giro pour réaliser l’objectif de notre équipe, à savoir remporter une étape. Pour cela, il faut saisir chaque opportunité, y compris des étapes comme aujourd’hui, et pas seulement depuis l’échappée comme cela peut sembler naturel. »

« Nous avons analysé les intentions des autres équipes durant le briefing, nous savions que certaines voudraient durcir la course pour lâcher des concurrents rapides. Dans les premiers kilomètres de la montée, on a vite compris que le rythme du peloton ne permettrait pas à nos sprinteurs de revenir. J’ai pu compter sur le soutien de Laurens Huys jusqu’au bout, il m’a remonté à 2 kilomètres de l’arrivée comme je le voulais. J’étais très bien placé, sans doute j’aurais pu négocier un peu mieux le dernier virage. Cette sixième place est un bon résultat, après nos deux top 10 d’hier, nous réalisons un début de Giro encourageant. »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner