INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Tour de France

Intermarché-Circus-Wanty dévoile sa sélection pour le Tour de France

Le samedi 1 juillet, Intermarché-Circus-Wanty prendra le départ de son sixième Tour de France depuis Bilbao, au Pays Basque. Pour y briller, la World Team wallonne s’appuiera sur une sélection solide et expérimentée, avec notamment trois anciens vainqueurs d’étape sur la Grande Boucle et de multiples porteurs de maillots distinctifs. 

PARCOURS

Au total, la 110ème édition comporte huit étapes de montagne dont quatre arrivées au sommet, huit étapes dites de plaine, un seul contre-la-montre individuel de 22 kilomètres et un séjour hors des terres les trois premiers jours dans le Pays Basque. 

Le premier maillot jaune sera décerné au terme d’une étape accidentée autour de Bilbao qui présente plus de 3000 mètres de dénivelé positif, suivie le lendemain par une autre étape vallonnée qui emprunte l’Alto de Jaizkibel, situé à 20 kilomètres de l’arrivée. Le peloton rejoint ensuite la France avec deux journées réservées aux sprinteurs, suivies d’une première explication dans les Pyrénées lors de la cinquième étape vers Laruns. 

La Station de Cauterets-Campbasque sera le théâtre de la première arrivée au sommet le sixième jour, précédée par le Col d’Aspin et le Col du Tourmalet. Après deux nouvelles opportunités pour les sprinteurs, le peloton retrouvera le Puy de Dôme pour la première depuis 35 ans, avec une arrivée au sommet dans le Massif central pour conclure la première semaine. 

Le jour de repos à Clermont-Ferrand sera suivi par trois étapes pour les baroudeurs, avant de rallier le Jura pour une arrivée au Grand Colombier le 14 juillet. S’ensuivent deux étapes à plus de 4000 mètres de dénivelé dans les Alpes, l’une à Morzine en bas de la descente du Col de Joux-Plane et l’autre au sommet de Saint-Gervais – Mont-Blanc, où les coureurs passeront le second jour de repos.

L’unique étape chronométrée ouvre la troisième semaine dans la Haute-Savoie, et comporte la Côte de Domancy (2,5 km à 9,4%) comme tronçon final des 22 kilomètres. Le lendemain, la 17ème étape présente quatre difficultés dont le Col de la Loze, qui à 2304 mètres fait office de toit de cette édition, et ponctue une étape reine de 5000 mètres de dénivelé vers l’altiport de Courchevel.

Les sprinteurs pourront bénéficier deux autres journées favorables avant une ultime explication dans les hauteurs des Vosges, avec une 20ème étape longue de 133 kilomètres qui se termine par le Col du Platzerwasel. La 110ème édition se referme, tradition oblige, par une vingt-et-unième étape parisienne sur le circuit des Champs-Élysées.

SELECTION

Grâce à sa septième place finale sur l’édition 2022, Louis Meintjes avait décroché le premier top 10 de l’équipe wallonne sur la Grande Boucle. Le Sud-Africain, qui compte également deux 8ème places finales à son actif (2016 et 2017), sera notamment accompagné pour la troisième année consécutive par Georg Zimmermann, vainqueur de la sixième étape du Critérium du Dauphiné à Crest-Voland en début de mois.

Pour ses débuts sur le Tour, Biniam Girmay emmènera la sélection sur les étapes de sprint. Comme au Tour de Suisse où il a levé les bras, l’Érythréen pourra s’appuyer sur l’expérimenté Adrien Petit ainsi que sur l’ancien maillot jaune et vainqueur d’étape Mike Teunissen. Le dernier cité s’est imposé cette saison sur le Tour de Norvège, son premier succès depuis le Tour 2019. 

Avec Rui Costa et Lilian Calmejane, la sélection comporte deux autres vainqueurs d’étape sur le Tour. L’ancien champion du monde compte trois victoires à son actif et prend le départ pour la dixième fois. Quant à Calmejane, vainqueur en 2017 à la Station des Rousses et porteur du maillot à pois, il s’agit de sa cinquième participation.

Enfin, Dion Smith retrouve la route du Tour depuis qu’il est entré dans l’histoire en 2018, devenant le premier coureur de son pays et de la formation de Jean-François Bourlart à porter un maillot distinctif sur la plus prestigieuse course cycliste du monde. Le Néo-Zélandais s’était offert l’honneur de détenir le maillot à pois durant trois jours.

La direction sportive de la World Team sera assurée par Aike Visbeek, Steven De Neef, Laurenzo Lapage en Pieter Vanspeybrouck.

« Je suis fier de disputer mon premier Tour de France. C’est un rêve d’enfant qui se réalise, c’est la plus grande course cycliste du monde. Je suis très motivé et j’ai hâte de commencer. Je suis persuadé que ce sera une expérience inoubliable avec la présence des supporters érythréens sur le bord de la route. Ma victoire sur le Tour de Suisse me confère beaucoup de confiance en ma capacité à rivaliser avec les meilleurs dans les sprints. » « Mon objectif principal sur ce Tour est de réaliser le rêve de l’équipe, qui est aussi le mien, à savoir remporter une étape. Ensemble, nous avons reconnu plusieurs étapes. Les premières dans le Pays Basque seront très difficiles, mais j’ai confiance en ma condition et quoi qu’il arrive je donnerai le meilleur de moi-même. J’aborderai l’épreuve au jour le jour. D’abord, nous avons un plan et nous essaierons de le mettre en pratique pour gagner. »

« Après ma septième place au classement général l’an dernier, j’aspire à faire encore mieux sur cette édition. Pour y arriver, il faut les jambes mais aussi une grande part de chance. Mes sensations sont bonnes, j’ai confiance en moi. Ce Tour est favorable aux purs grimpeurs avec le faible kilométrage contre-la-montre. J’espère être épargné par les chutes et autres contretemps, après il me reste à tout donner pour atteindre le top 10 et pourquoi pas, faire mieux qu’en 2022. »

« Mon rôle sera de soutenir Biniam Girmay du mieux possible pour défendre ses chances de victoire mais aussi de protéger nos grimpeurs, à l’abri du vent et de les guider lors de la phase de positionnement à l’approche des ascensions. Avec Dion Smith, Adrien Petit et moi, nous formons un train de sprint expérimenté auprès de Biniam. Nous avons une totale confiance en sa capacité de gagner. »

« C’est un bonheur d’être de retour sur le Tour après deux années d’absence. J’ai vécu des moments magiques sur cette course. Pour un cycliste, rien ne peut égaler ce sentiment de fierté lorsqu’on reçoit sa médaille de participation au Tour. Aussi, c’est une joie de porter les couleurs Intermarché-Circus-Wanty. On s’attend à un départ musclé, un peu comme à Nice en 2020. Les routes escarpées du Pays Basque devraient créer une hiérarchie au sein du peloton et conduire à un écrémage. Peut-être cela pourrait favoriser une baisse de nervosité, à moins que la pluie ne s’invite à la fête. Quoi qu’il arrive, on est prêts. »

@cyclingmedia_agency - Tour de France 2023 - 110th Edition, Day-2, Training and Team Presentation - 28

« C’est mon onzième Tour de France. J’ai déjà accumulé de magnifiques souvenirs sur cette course. Bien sûr, mes trois succès d’étape mais aussi la victoire finale en tant que coéquipier de Tadej Pogacar, et une arrivée inoubliable sur les Champs-Élysées. Ces dernières années, j’évoluais dans un rôle de coéquipier dédié à cent pour cent pour mes leaders. Avec Intermarché-Circus-Wanty, je profite d’un souffle nouveau. C’est très spécial de faire le Tour avec une équipe belge » « Je veux aider Jean-François Bourlart à réaliser son rêve d’une première victoire d’étape. Il faut aborder la course au jour le jour. À l’image du Tour de Suisse, où je pensais ne pas avoir les jambes pour aller dans l’échappée sur l’étape reine. Et finalement, j’ai concouru pour la victoire avec les meilleurs. Il faudra de la chance. J’aurai aussi à cœur d’encadrer l’équipe durant cette course, car la communciation est importante . »

« Nos ambitions sur ce Tour 2023 sont de décrocher notre toute première victoire d'étape et un top 10 au classement final. Pour y parvenir, nous nous sommes attelés à constituer un groupe à la fois solide et expérimenté autour nos leaders Biniam Girmay et Louis Meintjes depuis l’hiver dernier. Ce groupe a régulièrement évolué ensemble et ce, dès les premières courses de la saison à Majorque. Au mois de mai, notre présélection a entamé une préparation spécifique avec un stage en altitude et deux programmes de compétition parallèles. C’est une sélection élargie qui a pu bénéficier de cette préparation, un choix qui nous permet aujourd’hui de combler les absences de Kobe Goossens et Rune Herregodts. Grâce à ce long et méticuleux processus, nous abordons avec confiance et sérénité la dernière ligne droite vers le Grand Départ. »

« Notre leader pour le classement général est Louis Meintjes. Avec sa septième place l’an dernier, il avait réalisé le premier top 10 de notre histoire sur la Grande Boucle. Il a notre soutien total pour réitérer cet exploit sur cette édition. Quant à Biniam Girmay, sa mission sera de viser la victoire d’étape au sprint. Pour mettre toutes les chances de notre côté, nous avons fait la reconnaissance de plusieurs étapes ces derniers mois. Nous avons travaillé sur le train de sprint depuis l’hiver. Aussi, il est prioritaire pour le développement à long terme de Biniam qu’il puisse aller au bout d’une course de trois semaines pour la première fois de sa carrière. » 

« Nous sommes heureux de pouvoir compter sur notre capitaine de route Adrien Petit, de retour à 100% après un début de saison entaché par les blessures. Il constitue un maillon important de notre équipe, notamment auprès de Biniam Girmay en qui il a une grande confiance. La semaine dernière, ses retrouvailles avec Teunissen et Girmay ont immédiatement débouché sur une brillante victoire au Tour de Suisse. Sur cette même course, nous avons aussi apprécié l’engagement de Lilian Calmejane, Rui Costa et Dion Smith, aussi bien à l’offensive qu’au service de l’équipe. »

« De même sur le Critérium du Dauphiné, nos coureurs ont démontré qu’ils étaient sur la bonne voie pour le Tour avec une magnifique victoire de Georg Zimmermann à Crest-Voland et une septième place au général de Louis Meintjes. Je note que trois coureurs de notre sélection ont levé les bras récemment, ce qui témoigne de la bonne dynamique et offre une motivation supplémentaire à notre groupe. Je suis convaincu qu’avec ces huit coureurs, nous avons des cartes à jouer chaque jour dans le lutte pour la victoire d’étape, quel que soit le parcours. »

UN MAILLOT SPECIAL IN HONOUR OF GOBERT MATERIAUX

En l’honneur du Groupe Gobert Matériaux, partenaire historique de l’équipe Intermarché-Circus-Wanty depuis plus de 20 ans, un nouveau maillot sera porté par les huit coureurs lors de la 110ème édition du Tour de France. Produite par Nalini, la tunique sera dévoilée au public à l’occasion de la présentation des équipes de la Grande Boucle, qui se tient ce jeudi 29 juin devant le Musée Guggenheim de Bilbao.

Gobert Matériaux soutient depuis 2002 le projet d’équipe cycliste de Jean-François Bourlart, qui évoluait à l’époque dans les rangs amateurs sous le nom de Team Storez – VC Ath. Exactement 15 ans après le début de la collaboration, le groupe familial originaire de Soignies accompagnait l’équipe wallonne lors de sa toute première participation au Tour de France, et quelques années plus tard son accession au plus niveau du cyclisme mondial. 

Pour sa sixième participation à la plus prestigieuse course cycliste qui soit, Intermarché-Circus-Wanty a fait appel au créateur belge stycle.design, qui a proposé un ensemble mettant explicitement en valeur les principaux sponsors grâce à un fond uniforme blanc. Sur cette surface, Gobert Matériaux occupe une place centrale sur la poitrine, en plus de sa place prépondérante sur le dos occupée depuis le début de saison 2023. La couleur jaune fluo propre à l’équipe prédomine sur les épaules tandis que la partie inférieur du maillot conserve son aspect bleu marine.

« C’est un honneur pour moi de prendre le départ du premier Tour de France de ma carrière vêtu de ce maillot. Nous avons la chance de compter sur le soutien de sponsors très impliqués dans notre équipe. Une implication qui s’inscrit sur le très long terme, comme le démontre Gobert Matériaux. Ce sont nos partenaires qui font vivre notre équipe. Ce maillot est un très bel hommage. Sobre et élégant, il leur offre la visibilité qu’ils méritent. Maintenant, nous voulons récompenser leur confiance sur le plan sportif. Je suis convaincu que nous allons faire briller cette tunique sur ce Tour à la poursuite de notre toute première victoire. »

« L’entreprise de matériaux de construction Gobert Matériaux est un partenaire historique, qui a joué un rôle très important dans l'évolution de notre structure. Il nous accompagne depuis plus de vingt ans, des rangs amateurs jusqu’à devenir la toute première équipe wallonne membre du World Tour. Année après année, l’implication de ce groupe familial dans notre projet se renforce toujours plus. Nous voulions honorer cette collaboration de longue date avec une tunique spéciale qui leur rend hommage à l’occasion de notre sixième participation au Tour de France, la plus prestigieuse course cycliste du monde. Notre ambition est d’offrir notre première victoire d’étape sur le Tour à Gobert Matériaux, ainsi qu’à tous nos fidèles sponsors qui ont rendu possible notre magnifique progression. »

« Le Groupe Gobert fut le premier partenaire à rejoindre le projet de Jean-François Bourlart lorsqu'il a repris le VC Ath en 2001. Depuis, son attachement à l'équipe n'a fait que croître au fil des saisons. Après quinze années de travail acharné, nos efforts ont abouti à une première participation au Tour de France, une consécration. C'était surréaliste. Le Grand Départ du Tour 2017 à Düsseldorf reste à ce jour mon meilleur souvenir. Pour notre sixième participation au Tour, ce maillot spécial nous permet de rappeler l’implication du Groupe Gobert et sa fierté de soutenir l'équipe. Ce nouveau maillot nous offre une visibilité fantastique et nous motivera tous à réaliser notre rêve absolu, à savoir gagner une étape. »

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner