INTERMARCHÉ
WANTY

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le statut d’équipe professionnelle en 2011

L’équipe poursuivait son aventure, sa progression dans les pelotons. À tel point qu’elle montait à nouveau d’une division. Passant de l’équivalent de la D3 à la D2. Mais, cette fois, avec le statut pro. La formation a franchi ce cap avec l’arrivée d’un nouveau partenaire, qui a intègré le nom du team : Vérandas Willems-Accent.

« Jean-François nous avait convoqués chez lui un soir, pour une réunion. Il nous avait lancé cette phrase : ‘Bon, les gars, si on passe au statut d’équipe pro, est-ce que vous me suivez ?’ On a répondu oui ! En 2011, nous sommes donc devenus une équipe cycliste professionnelle. Un rêve qui semblait inaccessible dix ans auparavant, quand Jean-François est arrivé dans l’équipe ! »

Mais le groupe prenait de de l’expérience, on apprenait. D’emblée, l’équipe a fait bonne figuration dans son premier Monument, dans le terrible ‘Ronde’, avec ses pavés infâmes et ses monts pentus : Staf Scheirlinckx s’y est classé huitième, à cinq petites secondes du vainqueur Nick Nuyens et juste devant des pointures comme Philippe Gilbert ou Geraint Thomas.

« Nous avions fait un sérieux bond en avant, mais ce n’était pas facile comme période. Nous en étions à nos débuts à ce niveau, on se cherchait encore un peu. Dans les grandes courses, notre tactique était simple. La consigne du briefing se résumait à cette phrase : ‘Les gars, aujourd’hui, il faut être dans l’échappée et montrer le maillot !’ Dans les plus petites courses, on prenait le départ pour gagner, mais pour ces grandes épreuves, notre but était de nous montrer. Je me souviens encore de notre premier Tour des Flandres. C’était vraiment terrible. Je pouvais me dire : ‘Waw, ça y est, on y est !’ »

Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner